Un séjour en cure thermale peut être pris partiellement en charge par votre caisse assurance maladie

Si vous vous êtes inscrit à une caisse assurance maladie, alors ce n’est pas la peine d’hésiter à vous offrir un séjour pour un traitement thermal. Un tel séjour peut être pris en charge partiellement par votre caisse assurance maladie. Il suffit simplement que votre médecin vous prescrive un soin thermal et en fonction de vos ressources, cette caisse pourra se charger d’une partie des frais de transport, mais aussi de l’hébergement. Cependant, il est nécessaire de connaître les étapes à respecter pour que ce projet se réalise dans les règles de l’art
.

Les étapes à respecter pour un séjour de traitement thermal

Pour bénéficier d’une cure thermale lors d’un séjour et que les frais soient partiellement être pris en charge par votre caisse assurance maladie, il faut remplir le formulaire de prise en charge tout en précisant le but thérapeutique de ce traitement. Vous devez aussi préciser le nom de l’établissement dans lequel vous comptez le faire. Le dossier doit ensuite être transmis au niveau de l’assurance maladie qui va donner à son tour un autre formulaire au patient. Ce formulaire comprend 3 volets, le premier volet est pour le médecin thermal, le deuxième est destiné à l’établissement et le troisième volet doit être transmis à l’assurance maladie, une fois que la cure est terminée, afin que les frais de transport ainsi que l’hébergement puissent être pris en charge.

Les cures thermales que peuvent prendre en charge une assurance maladie

Si vous avez des affections digestives, psychosomatiques ainsi que des affections urinaires, votre caisse assurance maladie peut les prendre en charge partiellement lors d’un séjour. Les affections des muqueuses bucco-linguales, les soucis liés à la gynécologie, à la dermatologie et les maladies-cardioartérielles en font également partie. Les autres affections concernées sont la rhumatologie, la neurologie, les troubles du développement chez l’enfant et les problèmes en rapport avec les voies respiratoires, etc.

Laisser un commentaire